*

Laureline de Leeuw est designer, basée à Paris.
En créant des objets et des images, elle mène une réflexion autour des matériaux et des savoir-faire.
En pensant des séries de workshops elle fait du design un moyen participatif de lutte contre l’exclusion culturelle, qu’elle soit géographique ou sociale.

Objet

_ Penser l’objet de sa production à son usage, en fonction de son contexte.
_ Valoriser matériaux et savoir-faire.
_ Placer la création dans un système responsable et solidaire.

Image

_ Du papier à l’écran penser le message en fonction du support.
_ Explorer la diversité des processus d’impression.
_ Utiliser le graphisme pour valoriser des moments, savoir-faire, matériaux, lieux, histoire…

Insertion

_ Amener le design et sa découverte là où il est le moins présent.
_ Partager une démarche créative pour lutter contre la précarité culturelle.
_ Penser des workshops en fonction du contexte où ils prennent part.

Read More

Furcula

Furcula est une série de workshops en design menée dans les villes de Sarcelles, Ecouen, Bonneuil en France et Arnouville. 
Furcula réunit des élèves de CP, des adolescents, des adultes non-francophones, des retraités… qui vivent sur ce territoire du Val d’Oise, le 95.

Furcula est un projet réalisé dans le cadre du Contrat Local d’Éducation Artistique de la Communauté d’Agglomération de Roissy-Pays de France, soutenu par la DRAC Île de France et le conseil départemental du Val d’Oise d’Octobre 2019 à Juin 2020.

Photo Ateliers de gravure menés à l’école d’art Janine Haddad de Sarcelles, avec les adolescents de la MJC.

Mundassi

Cette série de tasse et sous tasse retrace un moment du parcours de  l’artisan, Yasir, en tant que potier au Soudan. Également professeur, il enseignait son savoir-faire à des femmes aveugles et déficientes mentales ; c’est ce que veut rappeler la bosse sur laquelle s’imbrique la tasse. En la soulevant, des motifs gravés, chers à son travail, se dévoilent.

Mundassi est le fruit d’un échange artisan/designer avec Yasir Elamine, céramiste soudanais, initié par l’association La Fabrique nomade qui œuvre à l’insertion d’artisan réfugié en Île de France par la pratique de leurs savoir-faire.

+
le Journal du Dimanche
le Haut Commissariat aux Réfugiés
Télérama
le Journal des Femmesl